Forum français de la jeunesse (FFJ) > Protéger les réfugié·e·s et déplacé·e·s environnementaux·ales
19 Apr 2019

Protéger les réfugié·e·s et déplacé·e·s environnementaux·ales

Lors de la 14e Conférence des parties qui s’est tenue à Poznan en décembre 2008, le Haut-Commissaire adjoint des Nations unies pour les réfugiés a annoncé que près de 250 millions de personnes seraient amenées à se déplacer au milieu de ce siècle en raison d’un environnement dégradé. Les catastrophes naturelles, environnementales et autres événements ou processus climatiques (désertification, sécheresse, augmentation du niveau de la mer...) entraînent déjà, et susciteront dans les prochaines années, des situations humaines dramatiques. Les déplacements liés à ces causes environnementales sont donc amenés à se multiplier en raison des conséquences des changements climatiques.

L’UE doit reconnaître et définir la notion de réfugié·e environnemental·e et pourrait à ce titre reprendre à son compte la définition du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) : “ceux qui sont forcés de quitter leur lieu de vie temporairement ou de façon permanente à cause d’une rupture environnementale (d’origine naturelle ou humaine) qui a mis en péril leur existence ou sérieusement affecté leurs conditions de vie”.

Dans un deuxième temps, le Forum français de la jeunesse propose d’étendre aux réfugié·e·s et aux déplacé·e·s environnementaux·ales la protection subsidiaire. Au sens de la loi française, cette protection est accordée à toute personne dont la situation ne répond pas à la définition du statut de réfugié·e.

Par ailleurs le Forum français de la jeunesse souhaite que l’UE :

• Applique réellement l’Accord de Paris sur le climat (COP 21) et notamment son objectif de contenir la hausse du réchauffement climatique sous les 1.5°C d’ici à la fin du siècle

• Renforce, par le biais de l’aide publique au développement, les “financements climat pour l’adaptation” aux pays les plus pauvres et les plus vulnérables qui sont les moins responsables du changement climatique, et pourtant les plus touchés

Гласувайте за предложението: